CCN51… Silence, on casse !

Depuis la dénonciation de la CCN51, en septembre 2011, les négociations continuent à la FEHAP, dans le plus grand silence….

La dernière commission paritaire FEHAP s’est réunie le 20 janvier dernier, en présence de l’ensemble des organisations syndicales à l’exception de la CFDT.

En effet, la CFDT s’est retirée de cette négociation inacceptable qu’elle a qualifié de mascarade, le 6 octobre 2011.

Pendant deux ans les patrons FEHAP n’ont lâché sur aucun des 15 points qu’ils ont porté à la révision de la CCN51.

Ils ne lâchent pas plus, depuis la reprise des négociations en septembre suite à la dénonciation de la convention collective, tout en continuant d’affirmer qu’ils veulent aboutir à un accord !

Les patrons FEHAP ont oubliés que pour négocier il faut être deux !

Les 15 points remis à la négociation n’ont pas changé, et portent sur la révision :

-  de la prime d’ancienneté
-  de la prime spécifique des cadres
-  La prime décentralisée
-  de la reprise de l’ancienneté à l’embauche
-  des règles relatives à la promotion
-  des règles relatives aux remplacements
-  de la récupération des jours fériés
-  de l’indemnité de licenciement
-  de l’allocation de départ à la retraite
-  des attributions des délégués du personnel
-  de la procédure disciplinaire
-  du licenciement pour motif économique
-  des heures supplémentaires
-  des collèges électoraux
-  et sur l’intégration de nouveaux métiers

La négociation piétine, sans réelle communication vers les salariés….. !

Lors, de cette séance du 20 janvier :

La CGT a déclaré, que les propositions des organisations syndicales n’avaient pas été retenues et qu’elle se posait la question de la continuité de sa présence à la commission paritaire … !

L’ensemble des organisations syndicales CGT, CFDT, CGC, CFTC ont demandé que :
-  Les groupes de travail prévus en mars soient annulés et transformés en commission paritaire, avec comme point à l’ordre du jour la négociation salariale !
-  La FEHAP fasse de nouvelles propositions acceptables allant au-delà des propositions notifiées lors de la dénonciation.

Mais même sur les salaires il n’y a rien à négocier. L’état a décidé de sacrifier tous nos secteurs en les étranglant financièrement. La Direction Générale de la Cohésion Sociale annonce un taux d’évolution plafonné à 0.8% pour 2012 qui ne couvre même pas le GVT (glissement vieillesse et technicité). Cela va entraîner l’accélération des restructurations, des fermetures de services ou d’établissements et va conforter les employeurs dans la casse des conventions.

Ensemble continuons à faire reculer les patrons… !

La période de trois mois de préavis de dénonciation est dépassée depuis le 1er décembre dernier, nous sommes maintenant en période dite de « survie ». Si aucun accord n’est trouvé, ou si les patrons ne reviennent pas sur leur décision avant le 1er décembre 2012, la CCN51 n’existera plus.

Le combat continu… !

Sud appelle tous les salariés de la CCN51 à se mobiliser partout …

Dans les régions et les départements

le jeudi 22 mars 2012,

Date de l’AG nationale annuelle

de la FEHAP

Publié le 14 février 2012
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi