CH de Cornouaille. Compte rendu du CTE du 25 novembre 2015

Prime des contractuels : La direction a confirmé à l’ensemble des syndicats ce que nous annoncions dans un précédent tract que les contractuels continueraient à toucher leurs primes spécifiques. Cela ne peut que nous satisfaire évidemment, mais nous devons rester vigilants.

En effet, ces primes sont remises en cause dans d’autres hôpitaux (Morlaix, Brest, Lo-rient). Cette menace touche en premier les AS, mais également les IDE, les ingénieurs …

La Fédération SUD Santé a interpellé le ministère et voici la réponse qui nous a été faite :
Cette réponse date d’hier et ne nous rassure pas. SUD Santé vient également d’écrire aux députés bretons pour leur signaler cette situation aberrante. Vous trouverez le courrier aux députés sur notre site internet :

http://www.sudsante29.org/Le-point-sur-la-prime-des-contractuels-de-la-FPH

Hôpital de jour de médecine : ce projet est finalisé, mais, même si nous sommes d’accord sur le principe de ce type de service, nous avons déclaré en CTE que les effectifs étaient sous-dimensionnés. SUD s’est donc abstenu sur ce projet.

Nous avons connu une première expérience avec l’ouverture de l’hôpital de jour d’onco-hémato. SUD est intervenu d’ailleurs au sujet de l’onco-hémato pour dénoncer le manque de personnel qui entraîne des conditions de travail très difficiles et de nom-breux dépassements d’horaires. Il avait fallu insister très fort pour obtenir un poste d’IDE supplémentaire lors de l’inauguration du service.

Urgences psychiatriques  : Là c’est du lourd. Les urgences psychiatriques ferment à Gourmelen à la mi-janvier 2015 et ouvrent au CHIC, sans que les conditions minimales soient aujourd’hui réunies. SUD s’est opposé à ce projet dès le début.

Nous avons donc voté contre le transfert des urgences psychiatriques sur le CHIC.
D’une part ce projet a été lancé à Gourmelen sans concertation. D’autre part, certains patients concernés par ces urgences peuvent mobiliser de nombreux agents, dans les cas les plus difficiles, pour maîtriser la situation.

Or, le CHIC va généreusement financer une augmentation de 4 heures du temps de travail des agents déjà en place à l’UMP. Et mine de rien imposer un horaire de 12 heures, alors que plusieurs postes seront supprimés dans le même temps à Gourmelen.

Cherchez l’erreur !!!

De plus, il n’existe toujours pas de solution pour transporter les patients entre le CHIC et Gourmelen (et s’il n’y a pas de place à Gourmelen, ce sera Brest, Morlaix ou le Morbihan). Enfin, dans le projet actuel, il n’est pas prévu de psychiatre de garde sur place. Uniquement un psychiatre en astreinte.

Les urgences connaissent souvent des pointes d’activités fortes. La fermeture des ur-gences de Gourmelen va rendre les conditions d’accueil encore plus difficiles.

Repas thérapeutiques : Pour les personnels des Ehpad qui encadrent les repas des per-sonnes souffrant d’Alzheimer : SUD a demandé à ce que les textes sur les repas théra-peutiques soient appliqués. La direction a accepté de faire une analyse de la situation dans les maisons de retraite.

Cardiologie : Les personnels tournent maintenant entre les 3 services de cardiologie. La réorganisation montre bien que les conditions de travail n’ont pas été améliorées avec ces changements.
SUD a demandé lors du CTE qu’un bilan soit tiré et nous avons insisté pour que les roulements entre les services de cardiologie soient rallongés. Dans certaines situations les agents changent de service 3 fois par semaine. C’est problématique pour la prise en charge des patients et complexe pour les agents concernés.

D’autres points ont été traités lors de ce CTE. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

Autres informations :

Plateaux-repas de Noël : Chaque année, 120 repas sont préparés pour les collègues qui travaillent la nuit de Noël. 120 autres repas sont préparés pour le réveillon du jour de l’an. Ces repas sont offerts de la même manière qu’un repas est offert pour les personnels de jours. C’est peu de choses et c’est bien mérité au regard des contraintes professionnelles.
Pourtant cette année, avec les travaux du self du Fontenoy, les repas de Noël et du 31 décembre risquent de ne pas être distribués. Le syndicat SUD vient d’envoyer un cour-rier au directeur pour lui demander de maintenir ce geste cette année et, le cas échéant, de trouver une autre solution pour le repas des réveillons des collègues.

Publié le 28 novembre 2014
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi