CH de Cornouaille. Kairos : la gestion du temps de travail en question

Lors du dernier comité technique d’établissement, la direction nous a présenté le projet Kairos qui a pour objectif de lui permettre de gérer les effectifs de manière plus précise et d’instaurer les plannings à roulement dans tous les services.

Les plannings seront gérés avec un nouveau logiciel de gestion du temps de travail qui remplacera Gestor en 2016. Le logiciel permettra de vérifier que les droits des agents sont mieux respectés : pas plus d’un week-end sur deux, pas de soir-matin …

En même temps, la direction travaille les difficultés de remplacement dans les services. C’est ainsi que nous aurons à l’avenir trois niveaux différents pour les remplacements :

– Pour les petits arrêts, c’est le cadre du service qui les gérera en direct. Pour cela, l’effectif de chaque service sera augmenté de 2 % ;
– Pour les absences de durée moyenne, au plus 15 jours, c’est le pôle qui gérera les rem-placements avec un pool de pôle ;
– Enfin, les arrêts de longue durée seront couverts par un pool central.

Malheureusement, un tel système ne peut marcher que s’il y a assez de personnel pour pouvoir faire fonctionner correctement les pools de remplacement. Or, nous savons bien que les 2 % qui seront attribués à chaque service pour les remplacements seront pris ailleurs.

Ces changements se feront à effectif constant voire même avec un d’effectif plus faible

Comme la direction ne veut pas créer des emplois, il ne lui reste plus qu’à augmenter le nombre de temps partiels pour avoir plus de personnes à faire tourner sur les postes. Cela pose un autre problème : en effet, le temps partiel à 80 % est limité à une durée de cinq années (ce n’est même pas légal).

Dès maintenant les renouvellements de temps partiel se font dans l’optique de ce nouveau projet. De plus en plus de collègues, parce que leur temps partiel à 80 % est terminé, se voient refuser un 90 ou à 100 % dans leur service. Ils devraient donc être obligés de changer de service ce qui n’est pas normal. Ce type de situation nous a déjà été rapporté plusieurs fois.

Le syndicat Sud demande à faire sauter la limitation de 5 ans pour les 80 %

Autre difficulté : si on multiplie le nombre de personnes dans tous les services avec des temps partiels, cela va poser des problèmes importants lors des congés d’été. Déjà aujourd’hui, les con-gés d’été s’étalent du 15 juin au 15 septembre. Est-ce que demain cette période d’été s’étalera du 1er juin au 30 septembre ? Sud n’est pas près d’accepter un tel étalement des congés d’été qui serait inadmissible pour l’ensemble des collègues.

Pour respecter les droits des personnels, il faut embaucher

Publié le 2 décembre 2014
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi