CHPM de Morlaix, Médecine 1 et 2 : Sud Santé réclame « des moyens, et vite ! »

À travers un communiqué, la section Sud Santé du centre hospitalier des pays de Morlaix fait part de ses inquiétudes à propos des « vives tensions » qui se font jour au sein de l’établissement et, notamment, parmi le personnel.

« Depuis plusieurs semaines, la tension est à son plus haut niveau au centre hospitalier concernant l’occupation des lits », démarre le syndicat, pour qui « nous sommes en suroccupation quasi permanente, ce qui entraîne des conditions d’accueil des patients très précaires et des délais d’attente qui se rallongent aux urgences, malgré le dévouement des personnels ».

« La crise, aujourd’hui, est très forte. Même si les personnels y font face, la situation ne peut plus durer. Des moyens doivent être octroyés rapidement à certains services, comme les unités de médecine 1 et 2. Les personnels ne pourront plus travailler longtemps au rythme imposé sans risques pour leur santé. Les effectifs de ces services doivent être adaptés à la charge de travail réelle et non à des plans d’économies qui détruisent notre outil de travail », poursuit Sud Santé.

« Depuis le début de l’année, plusieurs alertes se sont succédé. Les moyens budgétaires ne sont plus à la hauteur des besoins et ceci, depuis des années. La direction reconnaît qu’il y a de réelles difficultés. Il manquerait près d’1,5 million d’euros pour combler notre déficit en fin d’année », assure le syndicat.

Et le communiqué de conclure : « La direction, avec l’aide de l’Agence régionale de santé (ARS), doit suspendre immédiatement toutes les mesures d’économies en postes et embaucher dans les jours à venir les personnels nécessaires au fonctionnement de l’établissement dans de bonnes conditions ».

Source le télégramme

Publié le 2 novembre 2016
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi