CHRU de Brest : les personnels ne doivent pas payer le déficit

Communiqué de presse

Notre syndicat SUD Santé souhaite réagir, suite au communiqué concernant la situation budgétaire du CHRU. Plusieurs passages nous interpellent dans cet article.

Le directeur n’a pas voulu confirmer la situation budgétaire du CHRU sachant que le budget 2013 doit passer par les instances. Nous dénonçons cette imposture de la direction. Depuis plusieurs mois, le Directeur impose à l’encadrement de mettre en place des réorganisations de services (fermeture de lit/ouverture de lit, diminution de moyen humain) sans passer par les instances. Dernier exemple en date la mise en place de la centrale de brancardage !!!

La direction affirme que la masse salariale à augmenter considérablement depuis quelques années par rapport aux autres CHU. Ce passage peut prêter à confusion, il laisse penser que le CHRU a recruté avec largesse ces dernières années. L’établissement a été contraint de recruter du personnel pour permettre aux équipes de soins à l’époque, d’être en conformité et d’avoir des ratios (personnel/patient)en équilibre avec une l’activité en hausse. Le directeur laisserait entendre que le CHU serait le mauvais élève de la bande. Ce qui est totalement faux, de nombreux CHU sont dans une situation bien plus mauvaise que dans la notre.

Concernant la situation budgétaire, les données d’activités sont encore en augmentation pour l’année 2013. L’évolution des charges montre une hausse de plus 2.33%. Nous pouvons noter une augmentation des charges hôtelières et générales de plus de 8.22%. Nous constatons que les dépenses d’intérim médical avoisinent les deux millions d’euros pour l’année 2013. Ce chiffre est en légère baisse par rapport à 2012, mais augmente dans le secteur des urgences.

Nous dénonçons l’attitude de l’ARS qui impose à l’établissement des baisses des tarifs concernant les actes médicaux depuis la mise en place de la loi HPST. Notre établissement à une activité en hausse en 2013 et se retrouve avec un budget déficitaire de 5 108 743 €. L’ARS a notifié une aide de trois millions d’€ (deux pour le retour à l’équilibre du CHU et un pour Carhaix), ce qui à nos yeux est très loin de répondre au besoin financier de l’établissement sachant que dans le même temps l’aide à l’activité pour 2013 a baissé par rapport à l’année 2012. De ce fait, le directeur va devoir mettre en place un plan d’économie qui à ce jour n’est pas connu par les organisations syndicales. Nous pouvons penser que les personnels seront les premières victimes de ces mesures d’économies budgétaires !!!

Par ailleurs, le déficit annoncé pour l’année 2013, il ne représente qu’un peu plus de 1% du budget qui est de 485 millions d’€. Nous sommes encore assez loin de la menace des trois% à dépasser pour que l’établissement se retrouve sous tutelle de l’ARS.

Pour conclure, nous sommes très inquiet pour l’avenir de l’emploi sur le site du CHRU, les mesures prises et à venir de manière unilatérale par la direction, vont accentuer la dégradation des conditions de travail et de soins au CHRU. Nous dénonçons le manque criant des financements accordés aux hôpitaux, avec par exemple la mise en place de la tarification à l’activité depuis 2007 et de dialogue sociale au CHRU.

Brest, le 26 mars 2014.

Communiqué paru dans Le Télégramme

Budget du CHRU. Sud santé exprime ses inquiétudes

27 mars 2014

Suite à l’article concernant la situation budgétaire du CHRU paru dans notre édition d’hier, le syndicat Sud santé a souhaité réagir en rappelant, notamment que « la direction impose depuis plusieurs mois une réorganisation des services » et que « l’augmentation de la masse salariale (...) s’est effectuée car l’établissement a été contraint de recruter du personnel pour (...) être en conformité et avoir des ratios personnel-patient en équilibre avec une activité en hausse ».

Le syndicat s’est également dit « très inquiet pour l’avenir de l’emploi, des conditions de travail et de soins sur le site du CHRU », avant de dénoncer « l’attitude de l’ARS, qui impose à l’établissement des baisses de tarifs » et dont l’aide est « très loin de répondre aux besoins de l’établissement », ainsi que le « manque criant de financements accordés aux hôpitaux ».

L’article sur le déficit :

Hôpital. Réorganisation en cours au CHRU avec un déficit 2013 de 5,1 M€

26 mars 2014 / Catherine Le Guen /

Une importante réorganisation des services est en cours au CHRU de Brest en réponse à une progression du déficit budgétaire en 2013.

Le chiffre du déficit 2013 du CHRU est attendu depuis plusieurs semaines. À la mi-janvier, le directeur Philippe El Saïr avait annoncé qu’il serait supérieur de plusieurs millions à celui de 2012 qui avait été arrêté à 2,8 M€. Selon nos sources, ce déficit s’élèverait pour l’année 2013 à 5,1 M€ pour un budget de total de 485 M€. Un chiffre que la direction n’a pas voulu confirmer.

« La communication du chiffre du déficit doit d’abord passer par les instances », répond la direction qui n’a pas voulu non plus s’exprimer sur le plan de « réorganisation et de développement » du CHRU, sur les éventuelles fermetures de lits ou suppressions de postes qui pourraient en découler. « Notre masse salariale a augmenté plus fortement que celle de la moyenne des autres CHU. Nous sommes toujours dans une perspective de réorganisation pour être plus efficace et donner les moyens aux services de se développer ».

De son côté, la CFDT s’inquiète des conséquences des « restructurations mises en place sans dialogue social. Nous apprenons les changements par les personnels des services, et ce n’est qu’ensuite que ces modifications sont présentées dans les instances. Nous interpellons la direction sur la question des conditions de travail. Les risques psychosociaux sont bien réels, de nombreux agents sont orientés vers les psychologues ou médecins du travail. La violence avec laquelle les changements sont imposés fait que l’on s’inquiète. Il y a une pression énorme. Certains services vont connaître leur troisième changement d’horaire depuis septembre ».

Source : Le Télégramme.

Publié le 27 mars 2014
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi