COMPTE-RENDU DU CHS-CT DU 12 MARS 2013 AU CH CORNOUAILLE

Une fois de plus, les représentants du syndicat SUD ont dénoncé les difficultés rencontrées par les agents dans de nombreux services pour assurer leur travail au quotidien ainsi que les dysfonctionnements (horaires, matériels…..).

Voici quelques points qui ont été abordés lors de cette instance :

Résidence de Ty Creac’h

Nous avons tiré la sonnette d’alarme quant aux conditions de travail dans ce serviceen mettant l’accent sur la problématique de l’unité saumon (surcharge de travail, patients de plus en plus dépendants, autoremplacement. ..).

La réponse faite par la Direction est qu’elle laisse le temps au nouveau cadre de prendre ses fonctions, de mettre en place un projet de vie. C’est bien !!! Mais donne-t-on également du temps aux agents qui intègrent une nouvelle unité et une nouvelle équipe ???

Il est urgent d’agir !!! la solution immédiate est de renforcer les effectifs.

Nous avons également signalé un problème de moisissures (champignons)dans les escaliers de service, la Direction a minimisé le problème en précisant que ce n’était qu’une issue de secours et qu’il y avait des ascenseurs. Réponse hallucinante !! Comment accéder à l’étage de la résidence quand on a la phobie des ascenseurs ?? Finalement des travaux vont être engagés (ventilation, chauffage à 7°, ainsi que des prélèvements au niveau des bouches d’aération…). Nous restons vigilants sur la suite donnée par la DRM (direction des ressources matérielles).

Résidence de Keradenneg

Suite à plusieurs déclarations de fugues de résidents mettant en grande difficulté les équipes, nous avons demandé la mise en place d’un protocole et la sécurisation par une clôture autour de la résidence.

Dans le protocole, nous avons demandé de bien préciser que le personnel ne doit pas sortir de l’enceinte de l’établissement et, qu’en aucun cas, il ne doit utiliser son véhicule personnel pour la recherche d’un résident. Nous voulons un document écrit qui soit à la disposition de tous les agents. Est-ce la volonté de la Direction ? Nous sommes sceptiques, en effet, la demande d’un protocole écrit avait déjà été faite en janvier 2012, quant à la clôture, la demande remonte à plusieurs années. Comme nous l’avons dit en instance, devrons-nous attendre encore le décès accidentel d’un résident pour que les choses bougent ???

Nous avons également demandé qu’une étude soit faite sur le système anti–fugue afin d’améliorer son efficacité dans le but d’éviter la désorganisation des équipes déjà suffisamment occupées par la prise en charge des personnes âgées de plus en plus dépendantes.

La Direction a pris en compte nos demandes, une étude va être faite, nous espérons dans les meilleurs délais… Un dossier de plus que nous suivrons de près !!!! Surtout à ne pas perdre de vue…

Les chariots de linge sale

Lors de nos visites de services, les agents de plusieurs unités nous ont signalé les pro-blèmes occasionnés par ces chariots (roues, couvercles, charges importantes…) qui sont à l’origine de TMS (troubles musculo-squelettique) : la conclusion que l’on peut faire est que ces chariots ne sont pas adaptés, leur robustesse est loin d’être garantie. Nous avons demandé la révision, voire le changement de tout le parc de chariots par la DRM, la réponse qui nous a été faite est qu’une étude va être lancée au niveau des pôles. N’hésitez pas à signaler auprès de votre encadrement, l’état de vétusté de vos chariots.

Bureaux des entrées

Nous avons dénoncé l’emplacement inadapté du bureau d’encaissement qui rend diffi-ciles les conditions de travail de nos collègues (courants d’air importants). La Direction nous a semblé « imperméable » face à cette problématique tout autant qu’à la problématique de la sécurité des agents qui encaissent des sommes d’argent. Il nous a simplement été répondu que la recette n’équivalait pas à celle d’une boulangerie. Dans une démarche de prévention, nous avons proposé un signal d’appel. Ça ne nécessite pas l’ouverture d’une ligne budgétaire et ça ne mange pas de pain !!!!!

Chirurgie gynéco

Le déménagement de la chirurgie gynéco a été abordé, nous en avons profité pour réaffirmer notre position sur la mise en place du travail en 12 h 15 voir 14 h. Ces horaires sont inacceptables et illégaux.

Il a été évoqué la mise en place d’une commission de suivi de l’absentéisme dans l’établissement, sujet majeur qui mérite certainement une attention toute particulière, mais il est évident qu’avec plus de moyens, plus de personnel, plus de respect envers tous les agents et de meilleures conditions de travail, cette commission n’aurait pas lieu d’exister.

Si vous souhaitez que les représentant-e-s Sud Santé interviennent en CHS-CT sur les conditions de travail dans votre service, contactez-nous au (02 98 52) 64 28.

Publié le 15 mars 2013
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi