Débrayage à l’IME de l’Elorn : 40 grévistes sur 70

Les salariés de l’IME de l’Élorn ont débrayé hier pour protester contre les mauvaises conditions de travail et contraindre la direction de l’établissement et de l’association à prendre en compte leurs demandes sur les conditions de travail certes mais également sur le respect des salariés au travail.

40 des 70 salariés ont participé au mouvement de grève, à l’appel du syndicat Sud. Le syndicat CFDT a également participé à l’action. La proportion des grévistes a été très importante. Les différentes directions doivent prendre en compte maintenant cette volonté collective ne pas subir sans rien dire.

Vous trouverez ci-dessous un compte rendu paru dans la presse et l’appel au débrayage.

IME de l’Élorn. « Des conditions de travail dégradées »

Une quarantaine des 70 salariés de l’IME de l’Élorn, au Relecq-Kerhuon, a débrayé hier,en matinée. Ils alertent sur la dégradation, depuis deux ans, des conditions de travail et des relations sociales.

L’IME (institut médico-éducatif) de l’Élorn, au Relecq-Kerhuon,, que chapeaute l’association des Papillons Blancs, accueille 139 enfants de 14 à 20 ans, en situation de handicap mental. « Depuis plusieurs mois, nous avons constaté l’importante dégradation des conditions de travail et des relations sociales au sein de l’établissement », alertent Nicolas Floch, délégué du personnel Sud, Jacques Joncour, délégué suppléant et Ernest Sanquer, délégué CFDT. Nous nous sommes réunis plusieurs fois en assemblée générale avec l’équipe dedirection. La seule réponse qu’elle nous fait est : "On n’a pas les moyens". Il y a un problème de budget, dit-elle. Mais pas seulement. Concernant l’organisation des services, cela se traduit par un manque d’encadrement mais il faudrait aussi que le personnel soit géré avec cohérence et cohésion. Des pressions sont faites aux salariés. Nous dénonçons également l’utilisation abusive du contrat à durée déterminée (CDD) et le non-respect du code du travail ».

« Des handicaps accueillis plus lourds »

Réunis en assemblée générale, les salariés ont demandé uneentrevue à leur direction. « Son fonctionnement n’est pas le bon. Il y a des dérives que l’on ne supporte plus. Nous refusons les attitudes autoritaires, les pressions qui entraînent un mal-être, une souffrance au travail. L’alourdissement aussi des handicaps accueillis, comme l’autisme, est un problème qui a bouleversé nos façons de faire. L’aspect psychiatrique est plus lourd à gérer. Certaines sections sont menacées ». Les représentants syndicaux notent également qu’à l’IME de l’Élorn, « des problèmes dans l’accueil ont été signalés depuis la mise en place des Contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens (CPOM) ». La direction, que nous avons rencontrée, n’a pas souhaité s’exprimer.

Karine Joncqueur. Source : Le Télégramme. 16 janvier 2013.

APPEL à un Débrayage Mardi 15 janvier 2013 de 10h à 12h sur le site de l’IME de l’Elorn pour :

- Manifester notre mécontentement et notre inquiétude face à des dégradations importantes des relations sociales et des conditions de travail.

- S’opposer à l’utilisation abusive des contrats de travail précaire et le non-respect du Code du travail.

- Refuser les attitudes autoritaires et les pressions sur les salariés qui entrainent un mal-être, une souffrance au travail et une défiance envers la direction.

Nous appelons l’ensemble des personnels et les autres organisations syndicales à se joindre à ce mouvement.

Publié le 16 janvier 2013
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi