Des salariées oubliées ? Les personnels licenciés de la maternité de Quimper

Quimper, le 14 février 2013

Communiqué de presse

Lors du transfert de la maternité de la clinique de Quimper vers le Centre hospitalier de Cornouaille, une partie du personnel de la clinique n’a pas souhaité être reprise par le Centre hospitalier. Ce personnel, comme le prévoit le droit du travail, a eu deux mois de préavis.
À ce jour, cela fait six semaines que ces salariés sont sans aucune rémunération ni indemnité. Cette situation crée des difficultés inadmissibles pour les personnes licenciées, en plus de perdre un travail auquel elles étaient attachées. Le syndicat Sud Santé vient interpeller par courrier le directeur de l’antenne départementale de l’Agence régionale de santé pour lui demander d’intervenir afin de faire cesser cette situation le plus rapidement possible.

La direction de l’hôpital de Quimper se doit de s’assurer que les salariés qui dépendent d’elle jusqu’à la fin du mois de février aient des moyens de subsistance. Malheureusement ce n’est pas le cas. Cette situation n’est pas acceptable et doit cesser immédiatement.

Le courrier au DT ARS du Finistère

Monsieur le directeur,

Une partie des personnels de la maternité de la Clinique de Quimper a été licencié lors du regroupement des maternités de Quimper sur le site du Centre hospitalier de Cornouaille. Elles nous ont informé que depuis le 1er janvier elles n’ont reçu aucun versement dans le cadre de leur préavis.

Nos collègues sont donc depuis plus de six semaines maintenant sans revenus. Il semble que l’hôpital de Quimper ait procédé depuis le 31 janvier à un ordre de virement de leur premier mois de préavis. Seulement, elles n’ont rien reçu jusqu’à présent.

Cette situation entraîne pour les personnels licenciés de la maternité une situation sociale qui devient de plus en plus difficile, vous le comprendrez. Elles ne peuvent plus faire face aux échéances de la vie quotidienne.

Nous vous demandons d’intervenir de toute urgence pour que cette situation cesse immédiatement. Nous vous remercions de nous tenir informés des suites qui seront données à ce courrier.

En vous remerciant par avance,

Recevez, Monsieur le directeur, l’expression de nos salutations distinguées.

Jean-Paul Sénéchal

Secrétaire départemental du syndicat Sud Santé Sociaux du Finistère.

Publié le 15 février 2013
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi