Des soutiens à l’action des agents de l’EPSM Gourmelen

Les syndicats CGT et SUD du CH de Cornouaille ont fait part de leur soutien aux actions des syndicats CGT et SUD de l’EPSM Gourmelen lors d’une conférence de presse sur les relations sociales difficiles avec la direction du CHIC


La Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternité de Proximité tient à exprimer son soutien et sa solidarité aux personnels de l’EPSM Gourmelen, rassemblés le vendredi 19 avril à l’appel de la CGT et de Sud Solidaires.

Elle estime qu’une fois encore, comme dans de nombreux hôpitaux où les modes de gestion mis en place par le Ministère de la Santé et les ARS ont conduit à un déficit, ce sont les personnels qui constituent la « variable d’ajustement » et à qui l’on demande de « faire des efforts » par des réductions d’effectifs, d’activités ou de salaires.

La Coordination considère que c’est aux pouvoirs de tutelle de prendre en charge le déficit de l’Hôpital Gourmelen sans justifier leur refus éventuel par le déficit de la Sécurité Sociale. Elle demande que le déficit de celle-ci soit résorbé, non par des mesures de restrictions des dépenses au niveau local et national, mais par la recherche de nouvelles recettes.

Elle estime que les mesures envisagées par la direction de l’Hôpital Gourmelen et l’ARS ne pourront s’appliquer qu’au détriment des patients et que la qualité des soins, déjà mise en cause par la suppression des urgences psychiatriques, est prioritaire et doit l’emporter sur la recherche de rentabilité.

Elle considère enfin que la vente d’une partie des bâtiment de l’EPSM ne peut être une solution dans la mesure où elle ne mettra pas fin aux méthodes de gestion qui ont mené au déficit de l’Hôpital Gourmelen comme à celui de nombreux autres hôpitaux.

Pour la Coordination Nationale,
le vice-président pour la région Bretagne,
Yves Jardin (02.98.92.30.63).


Salut

Notre conseil syndical Sud santé Sociaux du CHGR de Rennes, réuni ce jour a voté une motion de soutien à votre lutte contre une imposture de votre direction qui veut vous imposer des reculs sociaux au prétexte d’un hypothétique déficit en fin d’année.

Les membres du conseil syndical se sont déclarés prêts à venir vous soutenir à Quimper dans le cadre d’une action régionale qui pourrait, entre autre, montrer à l’ARS qu’il y a le feu et qu’il y a urgence à renoncer à ses plans malfaisants pour les personnels et les patients.

Continuez à nous tenir au courant de vos actions et tenez bon pour le prochain Conseil de Surveillance que vous pouvez faire annuler. Dans ce cas 2 solutions : ou le directeur laisse tomber et ne donne pas de nouvelle convocation ou alors il passe en force et le reconvoque dans les 8 jours et il peut décider de le faire se tenir dans un lieu "sécurisé" : à l’ARS par exemple (Nous avions envahi l’ARS quand notre direction avait voulu faire cela).

Bravo à vous.

Publié le 18 avril 2013
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi