EHPAD de Kersaudy : Projet de fusion : « Arrêtez la poudre aux vieux » !

La fusion, ce serpent de mer … Au mois d’avril 2016, la direction décide dans un contexte budgétaire de porter le projet de fusion entre notre EHPAD et celle de Roscoff. Ce dossier est devenu très complexe à la suite des différentes positons politiques dans un premier temps par celle de Mr Seité maire de Roscoff et dernièrement par celle de Mr Floch.

La première présentation du dossier concernant que le projet de Kersaudy par le cabinet KMPG avec une subvention du conseil départemental de 2 751 000€ et une enveloppe compensatrice de l’ARS d’un montant de 1 500 000€ respect les prix de journée plafond imposés par le conseil départemental. Mais ce projet est conditionné à la maîtrise des surfaces en construisant une cuisine relais et à l’obtention de l’aide de l’ARS. Donc le projet est bien réalisable.

Dans le courrier diffusé par Mr Floch qui stipule clairement que : « Pourtant le projet St Politain était tout à fait viable même mené seul. » Par ailleurs, il précise « que son unique préoccupation dans ce dossier sont l’intérêt des habitants de son territoire et celui du personnel de Kersaudy. » Et c’est en tant que Maire de St Pol de Léon et non de président de la communauté…

Avec un budget de plus de 7 millions € et un exercice 2015 avec un résultat de + 175 414€, nous n’avons absolument pas besoin de cette fusion qui risque à moyen ou long terme d’affaiblir notre établissement. La convention présentée en instance qui mettait quelques gardes fous pour le personnel est révisable tous les 3 ans, autant que les promesses d’aujourd’hui peuvent s’éloigner. D’autant que les éventuels moyens supplémentaires de l’ARS mis en avant concernant la fusion peuvent très bien se faire attendre et ne jamais voir le jour. Nous avons assez d’exemples dans d’autres dossiers.

Notre préoccupation première est le maintien des emplois sur l’établissement et qu’il n’y a pas de recul sur la qualité des soins et une dégradation de la prise en charge des résidents, ainsi que nos conditions de travail se dégradent. La direction ne s’intéresse plus qu’aux finances, au détriment des patients et du service de proximité. A travers la fusion, la direction conforte et surtout maintient un poste de direction au centre hospitalier des Pays de Morlaix.

Nous avons une réunion jeudi prochain avec Mr Floch, nous attendons de sa part des réponses précises et concrètes concernant la reconstruction du bâtiment de Kersaudy. Nous lui rappellerons qu’il y a de fortes chances que la fusion risque de ne pas être comme ce qu’on nous a annoncé et présenté par la direction.

Si cette évolution devait se confirmer, elle serait très dommageable pour les familles et le personnel. De ce fait, SUD Santé et la CGT ont déposés un préavis de grève reconductible tous les jours afin de se mobiliser pour le prochain conseil d’administration. Vu la situation, en aucun cas le CA ne doit valider le projet de fusion.

Publié le 22 juin 2016
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi