CH Morlaix. Face à l’inefficacité des mesures mises en place...

Arrêts maladie : Une seule solution pour stopper le problème récurent des remplacements maladie, la création des pools de remplacement ! !

Face à l’inefficacité des mesures mises en place il y a quelques années concernant la gestion de l’absentéisme. SUD Santé fait le constat que depuis un petit moment dans les instances CTE et CHSCT, les débats sur la problématique des remplacements maladie dans les services revenaient régulièrement.

En 2012, l’absentéisme à fortement augmenté avec des moyens qui n’auront pas évité les pires difficultés aux agents dans certains secteurs. De plus, la charge de travail des personnels affectés dans les services est croissante.

De ce fait, nous sommes convaincus que la politique de remplacement actuelle au CHPM ne répond plus au besoin des remplacements maladie.

Lors du conseil de surveillance, nous avons proposé au Directeur de réfléchir à la mise en place de pools de remplacement dans l’établissement.

Cette proposition va dans le sens de la plate forme revendicative de l’intersyndicale CFDT/SUD/CGT qui dénonce la détérioration des conditions de travail. Par ailleurs, la CFDT abonde aussi dans la demande de mise en place de pools de remplacement à travers leur courrier remis aux membres du conseil de surveillance qui à eu lieu le vendredi 12 juillet.

SUD Santé ne pouvait remettre l’accent à nouveau sur cette problématique récurent afin d’avoir une gestion plus aisée des remplacements maladie.

Nous sollicitons une réflexion à Mr Breban avec les partenaires sociaux du CHPM (courrier au dos du tract).

Si vous rencontrez des difficultés pendant la période estivale dans vos services, d’effectif, de pose de CA, de dysfonctionnements liés à des arrêts, contacté vos délégué(e)s SUD Santé au local ou au poste :74.89 / 06.33.82.32.15.


Monsieur le Directeur,

Depuis quelques semaines, il y a de vifs débats autour de l’absentéisme et la gestion des remplacements maladie au sein de notre établissement.

La solution de la mise en place d’intégrer un effectif de régulation dans l’unité n’a jamais compensé réellement l’absentéisme. D’après plusieurs études, l’effectif à intégrer aurait dû être mis en place suite à une analyse très poussée de l’absentéisme qui aurait permis d’adapter les besoins précis par service. A travers nos propos, nous nous posons la question sur la réalisation de cette analyse aussi affinée au sein du CHPM.

Concernant la mobilité mise en place entre services pour pallier à l’absentéisme, la aussi les agents acceptent de moins en moins d’être déplacés à la dernière minute d’une unité à l’autre en plein milieu de leur fonction, sachant que la demande de la polycompétence à travers ces mobilités peu mettre en difficulté certains agents et apporte une charge de travail supplémentaire. Sans oublié qu’à travers cette coopération contrainte, cela amène souvent à dépasser les compétences de l’agent (glissement de tache).

Nous sommes convaincus que ces solutions de remplacement n’ont jamais répondu à la demande des besoins. Le non-respect des plannings, rappel sur RH, sur RTT ou CA, alternance jour/nuit prouve bien l’insuffisance du système. De plus, ces troubles provoquent une augmentation de l’absentéisme.

Monsieur le Directeur, sachez qu’il n’existe pas 36 solutions pour améliorer les conditions de travail au CHPM et faire que les équipes ne travaillent plus en sous-effectif chronique. Nous en connaissons une qui a fait ses preuves dans beaucoup d’établissements, c’est la création des pools de remplacement avec des professionnelles volontaires qui assurent les remplacements de toute les absences. Ce ou ces pools pourront prendre en charge les remplacements de courte et longue durée.

Nous pensons que ce dossier doit être une des priorités dans les mois à venir pour améliorer nos conditions de travail et surtout que cesse des troubles qui impact la vie professionnelle et familiale des agents du CHPM.

Bien sûr, il va falloir des moyens, mais nous sommes convaincus que l’établissement serait financièrement gagnant avec la mise en place de pools de remplacement, de plus, sachez qu’un fort taux d‘absentéisme n’est pas le résultat d’abus des agents, mais plutôt d’un mal-être, et que l’amélioration des conditions de travail entraîne la qualité du travail et donc une meilleure qualité des soins.

De ce fait, nous souhaitons un engagement et une volonté de votre part à travailler sur ce dossier avec les partenaires sociaux du CHPM.

Dans l’attente de vous lire

Recevez, Monsieur le Directeur, nos salutations distinguées.

Pour le syndicat SUD Santé

Francis Landouar Marie Hélène Merdy

Publié le 30 juillet 2013
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi