Gourmelen , le personnel toujours mobilisé

À l’appel des syndicats Sud et CGT, une quarantaine de personnels de l’établissement public de santé mentale Etienne Gourmelen ont manifesté leur mécontentement en perturbant, hier vers 11 h, la réunion du conseil de surveillance. Les salariés sont restés dans la salle pendent près d’une demi-heure. Ils ont protesté contre le gel de postes et le projet de suppression de jours RTT (réduction du temps de travail), voulus par la direction.

Dans la matinée, les personnels se sont réunis en assemblée générale. Ils ont voté pour la poursuite de l’action. « Les soignants sont au bout du rouleau, précise Marc Guilloux, secrétaire adjoint du syndicat Sud. Revenir sur les jours RTT, c’est aller encore vers une nouvelle dégradation des conditions de travail. Dans les services, les personnels sont à flux tendus. Ils observent une baisse de la qualité des soins et de la prise en charge. »

D’après les syndicats, c’est la psychiatrie dans son ensemble qui est remise en cause, au niveau national. « On diminue les moyens. Nous sommes inquiets pour l’avenir. Quel sera le poids de l’hôpital Gourmelen au sein de la communauté hospitalière de territoire ? Ce n’est pas en supprimant des lits que les choses vont s’améliorer pour les salariés et les patients. » La communauté médicale d’établissement a exprimé son soutien aux manifestants.

Source : Ouest-France, 22-23 juin 2013.

Publié le 22 juin 2013
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi