Hôpital. Les syndicats, hostiles à la fusion

Les syndicats CGT, CFDT et Sud ont affirmé hier leur opposition à la fusion entre les l’hôpital de Carhaix et le CHU de Brest, solution préconisée par l’Agence régionale de l’hospitalisation. Hier, au lendemain de la réunion organisée en sous-préfecture de Châteaulin sur le rapprochement entre l’hôpital de Carhaix et le CHU de Brest, Sud - Santé , la CGT et le Syndicat CFDT Santé Sociaux du Finistère ont affirmé leur opposition à la fusion entre les deux établissements, solution préconisée par l’Agence régionale de l’hospitalisation (Le Télégramme d’hier).

« En cas de fusion dans le cadre juridique d’un centre hospitalier inter-communal (Clic), l’établissement carhaisien serait dirigé par le directeur du CHU de Brest, secondé par le Pr Fénoll, président de la commission médicale d’établissement, coauteur d’un rapport préconisant la fermeture des services de maternité et de chirurgie », s’insurgent les représentants de Sud-Santé (Jean-Paul Sénéchal, représentant départemental, Jacques Gloaguen et Laurence De Bouard, délégués locaux), qui soulignent par ailleurs que « les expériences semblables menées en France ont montré que le grand hôpital avale le petit ». De son côté , dans un communiqué, la CGT, parlant de marché de dupes estime, que cette fusion « n’a pour objectif que d’éloigner, de plus de 80 km, les centres de décisions des populations et de squeezer les instances de l’établissement qui se sont toujours positionnées clairement pour le maintien de toutes les activités ». Pour le syndicat CFDT du Finistère « cette fusion donne au CHU tout latitude pour supprimer les activités de maternité et de chirurgie sur Carhaix sans que l’ARH en porte la responsabilité. De fait, c’est le conseil d’administration du CHU qui sera responsable. L’autre conséquence est la disparition des instances représentatives du personnel sur Carhaix (comité technique d’établissement et commissions paritaires locales) et sur le CHU l’organisation de nouvelles élections professionnelles. Dans le moment ce n’est sûrement pas la priorité ! ». Pour la CFDT « du fait de la démographie médicale il est nécessaire pour maintenir ces activités de créer des coopérations, voire des fédérations médicales.

JPEG - 24.3 ko

« Développer les coopérations »

Cela passe par le rapprochement avec le CHU de Brest. Peut-être même par une direction commune tout en gardant une autonomie administrative sur les deux sites ». De leur côté, Sud et la CGT plaident pour la poursuite des coopérations menées avec les centres hospitaliers de Brest, Quimper et Morlaix. « Ces coopérations ont été mises en place par Annie Podeur, aujourd’hui directrice générale de l’hospitalisation », rappelle les représentants de Sud, pour qui la présence « exceptionnelle » de Mme Podeur à Châteaulin, témoigne du souhait de la ministre de la Santé « de clore au plus vite le dossier, avant la présentation au parlement du projet de loi « Hôpital, patients, santé, territoire ». Comme la CFDT et la CGT la veille, Sud a refusé hier de participer à la réunion prévue ce jeudi à l’ARH, à Rennes, au motif que « l’on ne peut pas discuter le couteau sous la gorge ».

« Rétablir le dialogue social »

La CGT annonce qu’elle va interpeller et demander audience, avec le syndicat de l’établissement, au ministère qui « pilote » ce dossier. « Nous exigeons la mise en place d’un véritable dialogue social. Il est quand même unique que les représentants des personnels, principaux concernés par les conséquences de ces projets soient exclus des réunions décisionnelles », s’insurge le syndicat qui appelle l’ensemble des personnels des établissements sanitaires et sociaux du département, les syndicats et les populations à se mobiliser sur ce dossier, qui « par sa symbolique et ses conséquences sur le tissu sanitaire finistérien, dépasse largement des enjeux purement locaux ». Et la CGT de proposer de faire de la journée du 20 décembre, à Quimper « un temps fort d’action pour la défense des hôpitaux publics du département ».

5 décembre 2008 - Source : Le Télégramme -

Publié le 5 décembre 2008
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les mobilisations continuent
titi