Hôpital à Quimper. Débrayage aux urgences ce lundi après-midi

Le personnel des urgences du Chic a débrayé cet après-midi, à Quimper. Il met en cause le manque d’un aide-soignant, principalement en début de soirée.

Une cinquantaine de soignants était présente cet lundi après-midi pour un débrayage, de 14 h 30 à 15 h 30, aux urgences de l’hôpital de Quimper (Finistère). Le personnel de nuit des urgences, des personnes du service transport, des représentants de toutes les corporations des urgences, des ambulanciers de l’hôpital et une délégation de médecins " en soutien avec le mouvement ", assure Jean-Paul Sénéchal, de Sud Santé.

Principale revendication : le manque d’un aide-soignant pour l’accueil et les soins, surtout en début de nuit, " au moment où on accueille beaucoup de personnes ".

Au premier trimestre 2015, " 6 % d’entrées supplémentaires sont comptabilisées, assène Jean-Paul Sénéchal. Le personnel, lui, est constant. La direction sait que le boulot a augmenté dans tous les services, mais elle refuse de mettre du personnel en plus. "

Les urgences de Concarneau ont également débrayé, aux mêmes horaires, en soutien. Le mouvement continue la semaine prochaine.

Source : Ouest-France. 8 juin 2015.

Publié le 8 juin 2015
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi