Hôpital de Concarneau. Le Comité de défense compte sur le soutien de la population

Le Comité de défense de l’hôpital a besoin de la mobilisation de la population et de ses idées. C’est le message qu’il entend faire passer lors de son assemblée générale, la semaine prochaine.

Le Comité de défense de l’hôpital de Concarneau tiendra son assemblée générale le 10 février. La question du service des urgences, à l’origine de la création de cette association, sera naturellement à l’ordre du jour. Le dossier a d’ailleurs été soumis dans le courant de l’année dernière au défenseur des droits, lequel a incité à recontacter les autorités médicales, plus précisément l’Agence régionale de santé. Aujourd’hui, le comité de défense continue de se battre, non seulement pour la réouverture des urgences de nuit, mais également pour l’obtention d’un scanner. « Nous sommes dans un contexte tendu avec des urgences quimpéroises qui sont saturées. Alors qu’on nous annonce, à l’horizon 2021, le transfert de la rééducation de toute la Cornouaille à Concarneau, il serait extravagant qu’il n’y ait pas un scanner ou un IRM sur place », explique Jean-Paul Sénéchal. Pour obtenir cet équipement d’imagerie comme pour ses autres luttes, le Comité de défense exprime son souhait d’obtenir le soutien des habitants, ceux de Concarneau comme de la communauté d’agglomération.

Assises de la coordination nationale en juin

« On s’est battus toute l’année pour que les autorités sachent qu’on est là. Mais on a besoin du soutien de la population. Qu’elle manifeste son soutien, par exemple lors de nos présences sur le marché, et qu’elle apporte ses idées », argumente Marianne Jan, membre du bureau de cette association, qui revendique aujourd’hui quelque 170 adhérents. « Mais dans nos fichiers, nous avons près de 400 contacts », souligne Hélène Derrien, par ailleurs présidente de la coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité. Cette présidence, elle l’assumera sur le terrain concarnois l’été prochain en accueillant les assises nationales de cette coordination. Entre 80 et 100 personnes sont attendues du 23 au 25 juin pour ces rencontres qui se dérouleront au Cac et pour lesquelles le comité sollicite tous les appuis, qu’ils soient financiers ou humains.

Pratique
Assemblée générale du Comité de défense de l’hôpital de Concarneau, vendredi 10 février, à 19 h, à la Maison des associations, rue Maréchal-Foch. Contact : defendre-hopitalcc@hotmail.fr.

Source : Le Télégramme

Publié le 5 février 2017
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi