L’UHCD au CH Morlaix : Une ouverture en trompe l’œil ! ! !

Le 21 mai a eu lieu l’ouverture en "grande pompe" du service de l’UHCD qui fait partie intégrante du service des urgences, précédé d’une campagne d’information dans le presse en trompe-l’œil, au vu de l‘actualité de ce week-end. Le service d’UHCD a été fermé samedi matin et réouvert le dimanche midi sur décision des médecins du service des urgences.

10 lits, 6 lits, fermeture, nous avons rarement vu autant d’inconstance concernant l’ouverture d’un service. Lors de la visite CHSCT du 17 mai, il nous a été rappelé le bien-fondé de l’ouverture de l’UHCD au sein du CHPM. Alors que nous interrogions la direction sur les orientations retenues concernant le fonctionnement du service, celle-ci s’étonnait de notre questionnement et nous confirmait que tout avait été pensé sur ce dossier.

Alors, pourquoi fermer un service quatre jours après son ouverture ?

A l’heure d’aujourd’hui, où nous subissons des restrictions budgétaires sur l’ensemble du CHPM, nous ne pouvons accepter une telle situation. Notre directeur n’aurait il pas eu les yeux plus gros que le ventre. Il faut savoir qu’un lit d’UHCD peut rapporter entre 250 000 € et 300 000 € par an avec un taux d’occupation compris entre 80 et 90 %. Le problème, des lits avec des patients sans médecin, on arrive à des situations comme le week-end dernier.

Et l’équipe paramédicale dans tout ça !

Les conséquences ont été immédiates pour l’équipe de nuit, ils ont reçu des appels téléphoniques à leur domicile pour leur imposer des congés ou RC. A cette vitesse-là, le nombre de jours à poser pour l’année 2013 sera très fractionné pour les agents concernés ! ! ! Pour l’équipe de jour, il est difficile de se situer dans une telle configuration. Dans un premier temps, l’organisation de la journée a été complètement modifiée, l’équipe a dû renforcer le service des urgences. Le nombre de passage aux urgences durant ce mois-ci a été de 90 passages/jour, sachant que le week-end dernier n’a pas dérogé à la règle. Le nombre d’hospitalisations du week-end a dépassé les 80 entrées, nous pouvons imaginer que la fermeture de l’UHCD à impacter les services d’hospitalisations, dont certains étaient déjà à flux tendu.

En aucun cas notre organisation syndicale ne gardera sous silence de tels dysfonctionnements, nous ne pouvons accepter que les agents soient pris en otages. Nous avons appris qu’une réunion aura lieu jeudi prochain entre la direction et les médecins. En souhaitant que le corps médical soit entendu par le directeur, afin que le service puisse fonctionner correctement tels qui l’a été présenté lors des instances du CHPM et dans la presse locale.

Publié le 28 mai 2013
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi