La situation au CHRU de Brest est très tendue sur les services des urgences et de l’UMPU (unité médicale post urgences),

La descente aux enfers continue ….. Après des restructurations réalisées sans aucune considération du bien-être du personnel. Après avoir ôté toute stabilité du personnel concernant son lieu de travail (pool, dépannage dans les pôles…..). Après une augmentation des arrêts de travail. Cette fois c’est sur leurs repos RTT ou congés qu’ils sont attaqués.

Le syndicat sud est inquiet de la situation de la souffrance des agents au CHRU de Brest Carhaix, le syndicat Sud a alerté la direction qui n’a donné aucune réponse à ce jour.

La situation au CHRU de Brest a été très tendue sur les services des urgences et de l’UMPU (unité médicale post urgences),

Le lundi 16 janvier 163 passages,
Le mardi, 17 janvier 153 passages
La direction a déclaré l’hôpital sous tension le 17,

Le syndicat Sud constate, qu’après le mouvement social de janvier 2016, la situation aux urgences est toujours aussi déplorable, en rappelant qu’il était le seul syndicat à n’avoir pas voulu signé le protocole d’accord, protocole qui n’a apporté aucune amélioration aux conditions de travail surtout pour les équipes de nuit.

L’équipe des infirmières du service de d’orthopédie se met en grève demain mardi 24, à raison de 17 ide sur 19, ainsi que les aides soignantes, pour dénoncer leur épuisement, équipe qui ne cesse de faire des efforts, qui a subi une forte pression durant la certification, la réouverture de lit en période d’hôpital sous tension,

Le service d’orthopédie a rouvert 6 lits d’hébergements avec du matériel inadapté, du personnel en nombre insuffisant sur certaines plages horaires, la semaine dernière.
La restructuration prochaine avec la suppression de lits et donc de postes, les inquiète,

Et comme si cela ne suffisait pas on veut leur imposer leur congé à raison de 15 jours cet été, refus des trois semaines, temps indispensable pour pouvoir récupérer et être près de leur famille , trop c’est trop, la coupe est pleine.

Le personnel de l’établissement est en souffrance, conséquence du plan de retour à l’équilibre, il n’a cessé de faire des efforts ces dernières années, le syndicat Sud Santé est très inquiet pour l’année qui vient de débuter.

Publié le 23 janvier 2017
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi