Les éducateurs de l’IME mécontents

Les représentants des syndicats CFDT, CGT, SUD de l’IME de Carhaix et ceux de FO et Sud de l’IME Ar Brug de Morlaix étaient réunis mardi matin, à Carhaix, pour manifester leur mécontentement. « Si nous comprenons la justesse de l’application du décret relatif au temps de travail et à l’organisation du temps de travail dans certains établissements de la fonction publique hospitalière, dont principalement les hôpitaux, en revanche ce texte n’est pas applicable dans les établissements similaires aux IME fonctionnant en internat la semaine », expliquent les représentants de l’intersyndicale.

Selon les représentants des syndicats, la souplesse des emplois du temps actuels permet un accompagnement efficace du jeune dans sa globalité, c’est-à-dire dans la prise en charge éducative de jour et de nuit, le travail avec les familles, les réunions avec les familles, les différents professionnels et les accompagnements sportifs. L’embauche de veilleurs de nuit créerait un risque d’insécurité vis-à-vis d’une population déjà fragile. « Pour une prise en compte intelligente de notre travail d’éducateurs en internat, nous demandons une rencontre au ministère de la Santé le plus rapidement possible, et nous demandons une dérogation de l’application du décret pour les IME et les établissements du même type ».

Les parents d’élèves de l’IME de Carhaix soutiennent les éducateurs dans leur démarche. « Nos syndicats respectifs doivent intervenir au plus haut niveau et relayer nos inquiétudes quant à l’application de ce décret dans les IME ».

Contacts :

- Intersyndicale CFDT, CGT, SUD - IME de Kérampuil. 29270 Carhaix-Plouguer.

- IME « Ar Brug » Route de la Garenne. 29600 Saint-Martin-des-Champs.

28 juin 2007 - Source : Le Télégramme -

Publié le 28 juin 2007
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi