Manifestation à Gourmelen lors du Conseil d’administration

Le 2 avril dernier, 80 manifestants de l’hôpital Gourmelen avaient occupé l’agence régionale de santé.

Confronté à un déficit dépassant le million d’euros, l’établissement de santé mentale de Quimper (Finistère) demande des efforts au personnel. La CGT et Sud Solidaire appellent à un nouveau rassemblement vendredi 19 avril, à 8 h 45, jour du conseil de surveillance de l’établissement.

L’établissement annonce un déficit prévisionnel de plus d’un million d’euros (1 032 423 €). Un plan d’économies a été établi, comprenant une diminution des jours de RTT, et un gel des postes par pôle. Les syndicats s’élèvent contre ces mesures qui portent essentiellement sur les charges de personnel, qui représentent 83 % des dépenses de l’établissement.

Pour la CGT et Sud, « Ce n’est pas au personnel de payer les erreurs de gestion de la direction et de payer la stratégie de l’Agence régionale de santé (ARS) pour contraindre les établissements aux restructurations. » La direction, selon les syndicats, « reconnaît la mobilisation du personnel, » mais maintient son plan d’économies et « met la pression pour que cela se fasse rapidement par crainte d’une perte d’autonomie de gestion de l’établissement si l’état des prévisions de recettes et de dépenses n’est pas approuvé dans les trente jours suivants la notification du budget par l’ARS. »

Source : Ouest-France.

Publié le 16 avril 2013
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi