Morlaix : un CHSCT à la demande de SUD

Une bactérie qui inquiète

Une bactérie est à l’origine d’une épidémie à l’hôpital de Morlaix, où 20 cas ont été détectés. Tout a commencé à la fin du mois d’août, dans le service de réanimation du centre hospitalier de Morlaix. Âgés d’environ 75 ans, six patients, puis trois autres, ont été victimes d’une épidémie à la bactérie Klebsiella pneumoniae. Résistante aux antibiotiques, cette bactérie colonise le tube digestif et les poumons. Dans un message adressé au personnel médical de l’hôpital, le médecin du service hygiène annonce que « 20 cas ont été détectés à ce jour ». « Les cas, poursuit le communiqué, ont touché surtout les services de réanimation et de pneumologie. Cependant, d’autres services sont également concernés ».

Cellule de crise

Informé de la situation en début de semaine, Sud Santé a réclamé l’organisation d’un CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) extraordinaire qui a eu lieu, hier matin, à la demande de Richard Bréban, directeur du centre hospitalier. Lundi, une cellule de crise avait déjà été mise en place « afin de maîtriser la diffusion du germe ». Les patients porteurs ont ainsi tous été regroupés dans un secteur de la pneumologie où les admissions ont également été bloquées durant 48heures. Les patients hospitalisés en réanimation et transférés dans un autre service sont mis systématiquement en isolement, le temps de subir des examens préalables. Autre mesure prise : « Les patients hospitalisés doivent avoir systématiquement une recherche de bactérie productrice de BLSE (*) ». « Avant d’être victimes de la bactérie, précise Sud Santé, les patients souffraient d’une grosse pathologie : insuffisance respiratoire ou cardiaque... ». Difficile de parler d’infection nosocomiale car rien ne prouve que la bactérie a été contractée à l’hôpital. Quant à l’origine de la bactérie, « des investigations sont en cours afin d’identifier la source et le mode de contamination », précise le service hygiène de l’établissement morlaisien. Nous avons joint la direction de l’hôpital qui ne souhaite pas communiquer sur le sujet.

*Bêta-lactamases à spectre élargi.

Jacques Chanteau

27 septembre 2012 - Source : Le Télégramme.

Publié le 27 septembre 2012
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi