Personnel soignant. Vent de fronde au pôle carhaisien

Vent de fronde, hier après-midi au centre hospitalier, où une cinquantaine de salariés ont débrayé de 14h30 à 15h30, à l’appel des syndicats CFDT, Sud-Santé sociaux et CGT. C’est une directive signée fin septembre, par la direction brestoise du CHRU, qui a provoqué la colère du personnel soignant du site local. Elle précise l’intégration des infirmiers anesthésistes et des sages-femmes du pôle de Carhaix dans le roulement général du CHRU, à partir du 2novembre. Ce qui signifie que ces salariés carhaisiens iront accomplir leurs 12heures de travail à Brest, et vice-versa.

JPEG - 48.4 ko

14 h 30 par jour

Cette rotation est dénoncée par les personnels : « L’éloignement des deux sites ne permet pas une telle organisation. 12heures de travail effectives, auxquelles il convient d’ajouter les deuxheures et demi de trajet, soit 14h30 par jour, mais où est donc la sécurité dans cette affaire ? ». Cette décision est d’autant plus mal acceptée que Bernard Dupont, directeur général du CHRU, s’était engagé, dans un courrier datant de janvier2009, à pérenniser tous les postes de soignants carhaisiens sur place. « Ce n’est qu’un début », a prévenu Pierrick Raoul, délégué cégétiste. On nous annonce que cette mesure toucherait les Urgences très prochainement ».

Boycott du prochain CTE

Toutefois, les trois syndicats acceptent la mobilité ponctuelle dans le cadre de formation et/ou de réunion, mais ils demandent la prise en compte du temps de trajet dans le temps de travail, comme cela se fait au CHIC de Quimper. Cette décision, prise en dehors de tout dialogue social, dixit Pierrick Raoul, pourrait déboucher sur un boycott du prochain CTE (comité technique d’établissement), prévu jeudi.

15 octobre 2010 - Source : Le Télégramme -

Publié le 15 octobre 2010
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi