Quand projet social rime avec casse sociale au CH des Pays de Morlaix !

Le mardi 13 mars, le DRH annonce l’ouverture de chantier sur le projet social 2013/2017. Nous nous attendions à des orientations fortes en matière d’améliorations des conditions de travail au CHPM.

Au lieu de cela, nous avons eu droit à des propositions qui ne risquent pas de changer ou d’améliorer notre quotidien, sinon que de l’empirer dans certains secteurs. Une fois de plus, le DRH est dans l’affichage, voire dans le mensonge avec un tour de passe-passe qui voudrait nous faire croire à chercher d’essayer d’améliorer la conciliation de la vie professionnelle et personnelle, mais dans le même temps il présente un autre axe qui est de rechercher systématiquement de l’efficience dans les organisations de travail, chercher l’erreur  !  !

Le Directeur de soins en opiniâtre maître d’égalité pour les agents, il souhaite mettre fin à l’inégalité entre les agents de nuit, comment  ? En voulant supprimer les chambres de garde, le but, selon lui serait de mettre à disposition les agents, où plutôt en soutien des autres personnels. A travers de cette piste, se pose la question de l’organisation du travail en 12 heures pour ces postes dit de garde. A cette piste de réflexion, nous nous posons plutôt la question à savoir, si les effectifs de nuit répondent bien aux normes prévues pour le respect des effectifs minimum dan les services.

A travers le ralentissement du nombre de départ en retraite en 2011, le DRH souhaite revoir la procédure de choix de poste afin d’instaurer de nouvelles règles de mobilité au sein du CHPM.

Les postes à temps partiel seront selon le DRH attribués de façon plus équitables, à voir  !  !

Autre point, la direction à du respect, et oui, elle en a encore, mais pas pour les agents bien sûr, mais pour la maîtrise de la masse salariale. Il est donc claire que les fondamentaux de la politique financière qui ont été présentés lors du dernier CTE de vouloir externaliser le maximum de service maintient notre défiance envers la direction. Par ailleurs, le premier secteur concerné sera le poste du vaguemestre, la semaine dernière plusieurs sociétés extérieures ont évalué la charge de travail afin de répondre à l’appel d’offre.

Voilà une petite synthèse de la dernière réunion du groupe de travail du projet social, le grand dialogue s’annonce comme un monologue, avec de telles déclarations du DRH, le constat est sans appel une fois de plus, plutôt la rentabilité et les bénéfices que le bien être des agents du CHPM. Quand projet social rime avec casse sociale  !

Publié le 27 mars 2012
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi