Spécial été : Loi travail : Toutes et tous concerné-es !

Depuis le 9 mars, l’Union syndicale Solidaires, comme d’autres syndicats mais aussi des millions de jeunes, de retraité-es, de travailleuses et travailleurs, de privé-es d’emploi… se battent contre la Loi Travail.

Parce qu’il nous faut encore convaincre, vous trouverez dans ce tract « spécial été » les raisons de cette mobilisation sans précédent. Si Solidaires continue, même pendant cette période estivale à construire ce mouvement, c’est que nous estimons que l’enjeu, pour le monde du travail mais plus généralement pour notre société, mérite que l’on y mette toutes nos forces : il ne faut rien lâcher !

Durant ces quatre mois de mobilisation, nous avons multiplié toutes les actions, 14 manifestations et jours de grèves ponctuels, mais aussi des reconductibles dans de nombreux secteurs, des blocages, des piquets de grève, des opérations péage gratuit,
des milliers de tracts distribués, des Nuits Debout…

Les derniers sondages continuent à souligner l’opinion publique favorable à cette mobilisation qui oscille entre 60 et 70 %. Et ce, malgré de multiples tentatives de déminage d’un gouvernement qui n’a eu de cesse de vouloir criminaliser et décrédibiliser le mouvement. La répression policière a été sans précédent, des centaines d’arrestations et des dizaines de blessé-es dans toute la France ont eu pour
conséquence de faire fuir les personnes de la rue. Et comme si cela n’était pas suffisant, des préfets de police sous les ordres du ministère de l’Intérieur et de
l’Elysée, ont interdit ou encadré par des dispositifs disproportionnés plusieurs manifestations. Ce déni de démocratie n’est que le corollaire social de l’utilisation
par deux fois du 49.3 : les député-es non plus, n’ont pas eu le droit de s’exprimer.

La désinformation orchestrée par les médias qui se sont contentés de parler des « casseurs », les pressions mises sur les syndicats à la moindre occasion (inondations, Euro de foot, attentats terroristes…) ont souligné tout au long des quatre mois l’inaptitude du gouvernement à ouvrir un véritable dialogue social.

Déminage aussi lorsque le gouvernement, avec le MEDEF, pour éviter tout risque d’embrasement, lâche des miettes, secteur par secteur, aux routiers, aux aériens, aux profs… Mais rien n’y a fait, nous sommes toujours là, vous êtes toujours là. Non seulement nous sommes convaincu-es que cette loi va précariser encore davantage les salarié-es mais nous savons qu’en plus elle ne réglera en rien le chômage chronique de la France. Nous, nous avons d’autres solutions.

Cette Loi Travail ne sert que les grandes entreprises et leurs patron-nes. Elle est inefficace et appauvrit nos droits .
Un recul social ne se négocie pas, nous le combattrons jusqu’à son retrait !

Publié le 16 juillet 2016
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi