Travailleurs sociaux. Inquiétudes sur la carrière

Plus d’une centaine de travailleurs sociaux et d’éducateurs spécialisés des fonctions publique et territoriale ont manifesté, hier, devant la préfecture. Ils revendiquent le passage en catégorie A.

Alors qu’ont débuté, hier, les négociations sur la revalorisation de leur carrière, les travailleurs sociaux et les éducateurs des hôpitaux finistériens, du CCAS de Quimper et du conseil général se sont rassemblés en début d’après-midi devant la préfecture. S’appuyant sur la réforme LMD (Licence, master, doctorat), ils réclament le passage en catégorie A, car ils sont tous titulaires d’un diplôme de niveau licence. « Aujourd’hui, (hier, NDLR) se tient le conseil supérieur de la fonction publique territoriale. Il doit donner un avis sur le projet de décret sur la catégorie A ou son refus pour des assistants sociaux, conseillères en économie sociale et familiale, éducateurs de jeunes enfants et des éducateurs spécialisés », expose Christine Jacq, du syndicat Santé sociaux territoriaux de la CFDT. Une revendication que ces personnels estiment légitime alors que les infirmières, de niveau licence, vont également passer en catégorieA.

Allongement de la carrière

« Pourquoi cette ségrégation ? », reproche une manifestante. « La France, indique Jean-Paul Sénéchal, de Sud santé et Sud territoriaux, est le seul pays européen à ne pas avoir encore reconnu le niveau LMD. De plus, le gouvernement impose un allongement de carrière qui va entraîner une baisse du pouvoir d’achat ».

Précarisation

Autre sujet de mécontentement « la précarisation des contractuels, recrutés par exemple pour cinq ans à l’hôpital, pour 1.250 EUR par mois et sans déroulement de carrière », critique un agent. L’appel à un débrayage de 14h à 16h, a selon les chiffres donnés par les manifestants, été suivi à 100% dans les hôpitaux de Douarnenez, Laennec à Quimper. « À la Cavale Blanche et au CHU de Brest, la grève est suivie toute la journée ». Les syndicats envisagent de refaire d’autres actions s’ils n’obtiennent pas satisfaction du gouvernement. Une délégation a été reçue, hier, à la préfecture.

- Source : Le Télégramme - 17 mars 2011.

Publié le 17 mars 2011
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi