Urgences. Crainte d’une fermeture complète

Une cinquantaine de personnes étaient réunies hier soir pour exiger la réouverture des urgences de nuit, de l’hôpital du Porzou, fermées depuis deux ans.

19h hier soir, devant l’entrée du bâtiment des urgences : le rideau de fer se ferme tandis que les manifestants applaudissent. Ils étaient une cinquantaine à avoir répondu à l’appel du comité de défense de l’hôpital pour demander la réouverture des urgences de nuit. « Il y a deux ans qu’elles sont fermées et on considère toujours que c’est une aberrationdans un territoire dont la population, 50.000habitants est presque doublée en période estivale », a déclaré Jean-Paul Sénéchal, porte-parole du comité qui a dressé un bilan chiffré de la situation : 1.000 passages de moins aux urgences de Concarneau tandis qu’on enregistre une hausse de 5,79% sur le site quimpérois. Les membres du comité ont exprimé leurs regrets que la direction du Chic n’ait pas accédé favorablement à leur demande d’extension des horaires d’ouverture durant l’été comme ce fut le cas en 2008. « La réponse du directeur est sur le mur ».

JPEG - 40.2 ko

Autorisation d’ouverture étudiée en 2012

Le comité de défense a également insisté sur ses craintes de voir les urgences du Porzou fermer complètement pour des raisons d’économies. C’est en 2012 que l’agence régionale de santé (ex ARH) doit renouveler, ou pas, l’autorisation d’ouverture. La loi Bachelot et ses groupements de coopération sanitaire ne rassure pas non plus les défenseurs du Porzou qui craignent de voir pareil groupement concerner les urgences et les Smur cornouaillais dans un proche avenir. « Tout s’enchaîne, le seul frein à la fermeture complète est la mobilisation, le comité doit continuer son action et obtenir l’appui de la mobilisation », a conclu Jean-Paul Sénéchal. Les manifestants se sont ensuite dirigés en convoi vers la Ville Close où cette mobilisation s’est achevée par un pique-nique.

2 juillet 2010 - Source : Le Télégramme -

Publié le 2 juillet 2010
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi